Prévenir plutôt que guérir

Buvez suffisamment d’eau afin d’éviter le dessèchement des muqueuses.

 

Mangez tous les nutriments indispensables : vitamines (D, C), minéraux et oligoéléments (magnésium, zinc, cuivre, fer, sélénium), protéines, acides gras polyinsaturés (oméga-3 et 6).

Veillez à limiter votre stress au maximum, en vous ménageant du temps au contact de la nature.

Lavez-vous fréquemment les mains. Éternuez ou toussez dans votre coude.

 

Un protocole antiviral :

Une formule Cuivre-Or-Argent, de la vitamine C naturelle, l’huile essentielle de ravintsara (Cinnamomum camphora) appliquez une goutte sur chaque poignet, tous les matins.

 

Si vous êtes une personne fragilisée ou à risque, ajoutez aussi, une fois par semaine, une dose homéopathique de Thymuline 7 CH.

 

Si vous êtes soumis au stress, pensez à vous supplémenter en magnésium, et si votre taux de vitamine D est trop bas (à voir avec votre thérapeute), sachez que cette dernière joue un rôle capital dans l’immunité. Pensez donc à vous supplémenter.

 

Des protocoles pour chasser les microbes et limiter la propagation :

 

En plus de ces mesures, commencez par assainir l’air afin de diminuer la propagation du virus et protéger vos voies respiratoires.

Chez vous : faites régulièrement une à deux fois par jour (et jusqu’à dix minutes par heure en cas de présence de malades) une diffusion aromatique d’huiles essentielles telles que le ravintsara, le sapin baumier ou l’essence de citron, à l’aide d’un diffuseur.

 

Dans les transports ou dans les lieux publics :

 

mettez quelques gouttes de ravinstara  sur un mouchoir et respirez régulièrement tout au long de la journée.

 

Nadja Schertzer, Naturopathe.

Reconnue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) comme étant la 3è médecine traditionnelle, aux cotés de la Médecine Traditionnelle Chinoise et de la Médecine Ayurvédique, la naturothérapie est une médecine holistique, qui prend en considération tous les aspects de la personne et cherche à agir, non pas sur le symptôme, mais sur la cause.
Médecine avant tout préventive, la naturothérapie vise à maintenir et/ou rétablir la santé par des moyens naturels. Le naturopathe cherche à rétablir les capacités d’auto-guérison inhérents à chacun et sa démarche consiste à s’appuyer sur les points forts afin de contrebalancer les faiblesses. A cet effet, il établit un bilan de vitalité, qui n’est pas un diagnostic mais qui entend, par divers moyens, mesurer le niveau de vitalité, esti-mer les surcharges et les carences pour stimuler et renforcer ces capacités.
Le naturopathe a une double mission, celle de thérapeute, qui permet à la personne de retrouver la santé et celle d’éducateur de santé, par laquelle il donne des conseils d’hygiène vitale, dans le but que la personne conserve la santé sur le long terme. Un naturopathe ne doit pas créer de dépendance avec ses clients mais au contraire les guider sur le chemin de la santé en les rendant acteurs de leur propre santé, de façon autonome.